Street-photo : gagner en créativité ?

Je me rappelle mes premiers pas en photo . A l'âge de 17 ans et après avoir gagné mes premiers sous, je me suis acheté un boîtier : 1 Fujica AX3. C'était un boîtier argentique.  Ensuite après avoir gagné mes autres sous, je me suis équipé d'un objectif 70/210 mmTamron. Autant vous dire qu'avec ce type d'objectif, vous pouvez imaginer que mon point de vue était plutôt limité. Obligé de m'éloigner, de prendre du recul. J'ai ainsi exploité la longue focale, le portrait de loin. Cette longue focale permet de jolies flous d'arrière plan. J'ai tres vite aimé ce rendu avec cette profondeur de champ réduite.

Juste un objectif ? C'est un peu limité, non ?  

Avec de telles contraintes, je me suis rendu compte que quoi qu'il arrive, j'ai imaginé des façons de cadrer différemment, j'ai tout de suite compris les limites de cet objectif. Je l'ai exploité au maximum.

upload.jpg

 De la nécessité impérieuse des contraintes pour progresser !

Le 17 novembre, je serai en vadrouille avec mes amis dans une ville d'Europe. A cette occasion, je m'équipe de mon appareil photo et me met en mode streetphoto. Habituellement, je suis plutôt équipé de mon 50 mm et de mon boitier reflex 5D M II. J'adore cette focale, le 50mm ( équivalent plein format, lire l'article sur le crop factor). Mais cette fois ci j'ai décidé de changer.

Le 18 mm (apsc) ou 27 MM (FF).

Fuji Xt1 + 18 mm f/2

Cette année, j'ai décidé de me donner une contrainte ! Tout faire au 18 mm (apsc) soit un équivalent 27 mm en plein format.

C'est quoi cette focale ?

Je trouve que le 27mm est limité pour du paysage. Je la trouve trop large pour la photo de rue. Je la trouve pas du tout adapté pour du portrait. Bref, mais elle est faite pour quoi cêtre focale, quelle est son terrain de jeu favori ?  

En fait, le 27 MM est un objectif un peu batard. Ni un vrai grand angle, et trop grand angle pour le reste, je ne sais pas dans quelle catégorie le placer.

En photo de rue, il est souvent conseillé de choisir un équivalent 35mm. Le fameux objectif des célèbres photographes HCB Henri Cartier Bresson, Robert Doisneau, et tous leurs homologues possesseurs de Leica. Cette focale permet un champ de vision large mais sans être trop important. Il permet de bien montrer le sujet dans son élément.

Par exemple, dans la rue, quand vous voyez une personne a prendre en photo, si vous vous situez à quelques mètres, vous pourrez inclure le contexte dans lequel évolue votre personnage. 

C'est une superbe focale pour raconter des histoires. Elle permet d'être proche de son sujet, de se connecter a lui et de l'inclure dans son environnement.

upload.jpg
upload.jpg
upload.jpg

Je me suis trompé d'objectif. 

 Quand je me suis equipe de mon fuji Xt1, il a fallu choisir un objectif à monter dessus. J'ai fait l'inventaire. Il me manquait un fixe 24mM (FF). Celui qui se rapproche le plus était celui-ci : le 18mm (apsc) (equivalent 27 MM).

Je me rends compte que ce fameux 27 MM n'était pas adapté à ma pratique. Je n'ai jamais été à l'aise, le trouvant soit pas assez grand angle ( pour de magnifiques paysages) soit trop large (pour la photo de rue) . Depuis je me pose cette question, quel objectif choisir, dois je le revendre ? 

Alors que faire ?  

Peut être que Robert va me sauver. Oui Robert Capa ! 

Si la photographie n’est pas bonne, c’est que vous n’êtes pas assez prêt
— Robert CAPA
Robert Capa

Je ne comprenais pas bien cette situation jusqu'à ce jour. Si je n'ai pas trouvé dans le 27mm , une bonne façon de l'utiliser, ce que je n'étais pas assez prêt de mes sujets. Il va falloir que je me rapproche. Mais oui, mes photos avec cet objectif étaient confuses. Le large champ de vision et la distance éloigné de mes sujets incluaient trop d'éléments. Ce qui provoque le chaos !!!!

Prendre des risques, affrontez ses peurs et osez. 

Photos prises au 28 mm par Tony Abernathy, 2014 -
upload.jpg
upload.jpg

Oserez-vous vous rapprocher. Oserais-je me rapprocher à 40 cm ou 1 m pour prendre cette photo ? Si je dois prendre quelqu'un en photo, cette distance sera nécessaire. ROBERT CAPA avait raison. 

Vous souhaitez vous différencier en tant que photographe ? Prenez des risques, changer vos habitudes, faites vous violence et affrontez le terrain.

Moi j'ai décidé de me rapprocher.

Au moins 3 bonnes raisons qui valent la peine de se rapprocher.

upload.jpg
  • Ne pas faire comme les autres, se différencier

La photo, c'est aussi apporter un autre point de vue, le votre. Utiliser un objectif qui sorte de l'ordinaire fera de vous un photographe peu ordinaire. Se servir de l'outil, l'objectif pour sortir de l'ordinaire.

  • Vivre de nouvelles expériences.  

Je considère la pratique de la photo comme une façon de vivre différentes expériences. Les unes plus enrichissantes encore que les autres. Se rapprocher me permettra de me connecter davantage aux personnes dans la rue, d'échanger pendant de brefs instants.  

  • Se mettre en danger, se lancer un défi

J'espère de tout mon coeur ne jamais arrêter de faire évoluer ma pratique photo. J'espère toujours avoir de nouvelles choses à apprendre. J'espère toujours relever de nouveaux defi. 

Ce week end je "street shoot" au 27 mm !!! 

Rendez vous la semaine prochaine pour le debrief photo et mon retour d'expérience.

Et vous, vous "street shootez" avec quel objectif ? Quel est votre préféré ?  

Racontez-moi dans les commentaires ci dessous  !!